Écris, même nu !

Tu l’as souvent entendu dire, pour écrire il suffit d’un stylo et d’un bout de papier.

Pour te retrouver avec la sensation d’être aussi démuni.e que lorsque tu as perdu ton maillot au fond de la piscine aussi. 

Oui, avec ton stylo et ta feuille de papier, tu te bats avec le fameux syndrome de… la page blanche, du cerveau noyé, de la respiration courte, de la muse qui danse dans les golfes clairs des autres.

Pourtant, avec tes sens (même si certains sont émoussés) et le bain du monde, tu as tout ce qu’il faut, tu n’as besoin de rien d’autre ! Tu en doutes ?

Alors suis le maître nageur et aborde les rives de ta créativité et de l’écriture nue !