Le talent se paye cash !

Je sais, ça n’est pas très « mainstream » (ah ! Que je déteste cette expression ! ).

L’ambiance « psychologie positive » voudrait que je te parle de la joie d’écrire, du bonheur ineffable de se réaliser en créant, de l’émerveillement inevitable face aux beautés du monde et de toi-même, etc…

Le problème avec tout ça, c’est que quand tu te retrouves face à ton coté sombre, tu te sens encore plus minable. Bonheur et sourire obligatoires ! Arg ! Alors que tu te bats avec des pensées débilitantes et des sentiments très déplaisants face à ta page blanche et face à ton envie d’écrire ! Tout.e seul.e… Banni.e de ce monde qui a dans son ADN (Groumf… Que je déteste aussi cette expression !) le succès comme preuve de ton aptitude au bonheur. Oui, tu sais bien, si tu te loupes, c’est de ta faute : tu n’es pas « aligné.e » (Srogneugneu !!! Encore une expression que je maudis !), tu n’envoies pas les bons messages à l’univers ! (grrrrrrrrr…..)

Trêve de sirupeux ! (et de « pieux » mensonges ! Oui, voilà, fallait que ça sorte !)  Aujourd’hui, on attaque le sombre, le lourd, le bad.

Mais c’est le prix du talent. Tu te rappelles que je t’ai parlé du talent dans une récente vidéo ? Eh bien voici la suite.

(Bon, n’aies pas peur de regarder la vidéo, tu vas voir, il y a aussi des bonnes nouvelles : ) )

Et pour te lancer dans le grand bain de l’écriture, le prix à payer n’est pas si élevé que cela. Écris, même nu, c’est 15 propositions d’écriture, plus de 35h00 d’écriture pour 317 euros.

Et avec le mini-programme « 5 pensées paralysantes qui t’empêchent d’écrire », comprends gratuitement ce qui te bloque.

Ajouter un commentaire