Le jour où tu as décidé d’écrire pendant les vacances

Orléans, un soir de juillet 2009, à l’heure où ceux qui ne sont pas en vacances rentrent d’une journée de labeur suffocante.

Un cadre bancaire rentre chez lui, des auréoles sous les bras, la tête vrillée par la chaleur et l’heure de bus qu’il vient de subir.

La porte du pavillon est ouverte, sa femme doit être à la maison ; mais tout est silencieux ; le salon est vide, ainsi que la cuisine. Il remarque la vaisselle entassée dans l’évier depuis la veille, les moutons qui virevoltent dans les courants d’air. Le pas las, il monte à l’étage. Il arrive sur le pallier en même temps que sa femme qui sort du bureau :

Oh ! Tu es déjà rentré ?

Il ne réponds pas mais trouve le « déjà » de trop. Il échange un rapide baiser avec celle qui partage sa vie depuis quelques années.

Tu as passé une bonne journée ?

Heu… Oui… J’ai…heu… écrit. Je n’ai pas eu le temps de faire les courses, du coup.

Elle ment, il en est presque sûr et d’ailleurs elle change rapidement de sujet.

Oui, je dois bien l’avouer, ce jour-là, j’ai menti. Et ce mensonge, mais aussi le regard fatigué et dépité de mon compagnon de l’époque, reste un souvenir cuisant. Bien des années plus tard, je revois la scène dans sa cruelle précision.

Combien de journées de vacances ai-je décidé de consacrer à l’écriture sans arriver à écrire plus de quelques lignes ? Et sans rien faire non plus de ce que mon rôle d’épouse en vacances me commandait : ménage, courses, petits plats, etc… Je ne les ai pas comptées. Je ne te parle même pas du sentiment de culpabilité (celui qui m’a conduit à mentir ce jour-là) ni de la piètre image que cela me donnait de moi-même… Je ne voudrais pas trop plomber l’ambiance ! Heureusement, les choses ont changées pour moi !

Mais, toi aussi tu connais cela ? Ces espoirs d’heures ou de journées futures consacrées à écrire et qui se finissent en gros paquets de frustration ? Les mensonges peut-être aussi, à toi ou à tes proches… Je t’en parle dans la dernière vidéo !

Au fait ! Si tu veux profiter de l’été pour tenir tes promesses, je suis là à Paris, en visio ou par téléphone pour te suivre partout ! Et je te propose un forfait spécial été :

  • 8 séances de coaching à répartir sur 3 mois maximum, comme suit : 1 séance diagnostic, 6 séances de progression, 1 séance de bilan et perspectives
  • Un questionnaire à compléter avant la première séance
  • Une check-list « Je vérifie les points essentiels » pour ne pas perdre de vue les incontournables tout au long de l’écriture.
  • Lecture-conseil de 100 feuillets (entre la septième et la huitième séance) avec pistes de poursuite et/ou de ré-écriture.

Tarif : 1074 euros ou 3 fois sans frais (soit 3 x 358 euros)

>>>> Réserve ta première séance ou une séance découverte d’une demi-heure gratuite par mail (contact@coachemavie.fr) ou via le formulaire contact

 

Ajouter un commentaire